image

Sport et Bas de compression ?

La compression améliore le retour veineux du sportif

Le système sanguin répond aux lois de la mécanique des fluides, en jouant sur les volumes, vitesses et débits pour irriguer tout l’organisme à travers un réseau très bien équipé en pompes motrices, relais intermédiaires et clapets anti-reflux. Du fait de la station debout de l’Homme et de la pesanteur, le sang éprouve plus de difficultés à remonter des jambes vers le cœur à travers les veines que pour descendre du cœur vers les pieds au sein des artères.

Le port de bas de compression (communément appelé « bas de contention ») vient comprimer les veines superficielles et profondes pour accompagner le sang à faire son circuit retour, en exerçant une pression dégressive, comme lorsque l’on presse un tuyau d’arrosage pour augmenter le débit ou lorsque l’on cherche à terminer un tube de dentifrice, pour utiliser une image parlante.

De la même façon qu’un dispositif de compression médicale vient favoriser le retour veineux, un dispositif de compression sportive utilise la même mécanique pour accélérer la décharge du sang appauvri en oxygène et riche en déchets (dioxyde de carbone, retour des tissus et organes qu’il a nourri – i.e. toxines, urées…) vers les organes d‘évacuation (reins, foie, intestins) puis surtout vers le cœur et les poumons. C’est le cœur qui assure en bout de chaine la récupération du sang veineux, le « sang bleu », lequel est ensuite propulsé dans l’artère pulmonaire vers les poumons où il s’oxygène et se vide du gaz carbonique. Ainsi on comprend pourquoi la compression participe indirectement à l’efficacité cardiaque (pompe principale du circuit sanguin) et à l’efficience globale du système circulatoire qui alimente tout l’organisme en carburant.

Source: mes-jambes.com

Carnaval de Québec
0.00 $ 0 dans votre panier d'achat